Bonne nouvelle pour les fournisseurs de la filière H.C.R (Hôteliers, Cafetiers, Restaurateurs). Victimes indirectes des mesures anti-Covid, ils n’avaient pourtant pas été inclus dans les aides de l’État alors que ce secteur d’activité emploie dans les Alpes-Maritimes plus de 300 salariés, réalise plus de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires et fait vivre des centaines de sous-traitants. Après avoir interpelé le ministre de l’Économie sur ce non-sens, ma demande a reçu un avis favorable et les dispositifs d’aides ont été élargis et renforcés afin de pouvoir inclure ce secteur en difficulté.